Carnet

CARNET

Chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -.





27 mai 2022

Une fois que tu as trouvé la porte, tu n'as plus qu'à la pousser et tu es libéré.

*

Le bleu est tout ce que tu veux, le plein ciel et le plein océan.

*

Tu refermes lentement ton filet, tu te rapproches de ta cible, ta vision est de plus en plus nette et tes phrases plus précises.

*

 


 


26 mai 2022

Tout ce qui ne te rapproche pas de l'évasion reste inutile.

*

Attache-toi à dire le c½ur de ta sensation, et lui seul.

*

Ton corps a besoin de tes livres à venir, c'est une question de survie.

*

 


 


25 mai 2022

Tu pars d'un point, tu vas vers un autre point, tu traces une ligne droite, pour tout dire : tu écris.

*

Tu crois que tu choisis ta vie, alors que ce sont tes mots qui la choisissent pour toi.

*

Bien sûr, l'eau reste ton meilleur miroir, notamment l'océan.

*

 


 


24 mai 2022

Tu n'as pas de destination car tu te diriges vers tous les lieux à la fois.

*

J'avance millimètre par millimètre, chaque lettre de chaque mot est sacrée.

*

La nuit, la grande ville se libère de tout et son mystère grandit.

*

 


 


23 mai 2022

Aie confiance dans les phrases qui viennent.

*

Je collectionne les secondes, j'en fais des océans.

*

Tu gonfles les voiles de mille bateaux à la fois sur toute la Méditerranée.

*

 


 


22 mai 2022

J'essaie d'aller le plus loin possible dans la mutation du monde.

*

Tu joues sans respecter les règles, et pourtant à la fin tu es déclaré gagnant.

*

Plus je lis, plus j'écris, et dans une parfaite justesse.

*

 


 


21 mai 2022

Dès que tu arrives quelque part, surviennent des choses extraordinaires.

*

Sais-tu qui tu es vraiment ? alors écris-le.

*

Le futur est ta seule conjugaison dès que tu parles à la première personne.

*

 


 


20 mai 2022

Parce que tu t'y es longuement préparé, le jour où le virage arrive, tu sais le négocier.

*

La plus grande partie de ton corps vit dans le présent, mais ta main, elle, vit dans le futur.

*

Quand tu ne sais plus écrire, c'est que tu ne sais plus qui tu es.

*

 


 


19 mai 2022

Chaque matin, tu creuses un lit adapté à ton fleuve.

*

N'écris que lorsque c'est la seule solution pour bouleverser le monde.

*

La nuit, cent romans prennent corps en toi.

*

 


 


18 mai 2022

À chaque fois, tu dois trouver le bon versant pour attaquer la montagne.

*

Je n'écris pas à mon profit, j'écris au profit des phrases.

*

C'est aux confins de ce globe que tu t'es reconnu.

*

 


 


17 mai 2022

Tu vas traverser la paroi, tu vas crever la surface de ce vieux monde usé.

*

Quelques mots suffisent à modifier les grands équilibres et à tout changer.

*

Soutiens le globe, accompagne-le dans sa révolution.

*

 


 


16 mai 2022

Déplie lentement le monde, comme s'il était ton cadeau.

*

Les mauvaises nouvelles sont nécessaires à ton destin et utiles à ta légende.

*

Comme les bateaux à quai, tu sais que ton heure viendra.

*

 


 


15 mai 2022

Jour et nuit tu mènes ta guerre par phrases interposées, tu repousses les ténèbres, tu protèges la lumière.

*

Le sable, la mer, le ciel, la pleine Lune et les nuages, tous séparés distinctement comme les parts d'un immense gateau, et c'est à toi qu'on l'offre.

*

Ton honnête travail, c'est de rendre l'impossible possible, tu le fais sans effort apparent.

*

 


 


14 mai 2022

Parce que tu n'es de nulle part, tu peux aller partout, ton futur c'est tout l'Univers.

*

Repose-toi entièrement sur les phrases, leurs mots, leurs lettres.

*

Tes desseins ont la taille qui leur est nécessaire, un continent, une planète, une étoile naissante.

*

 


 


13 mai 2022

Ne cède jamais, continue à frapper, écris.

*

Toujours tu reviens à l'essentiel, tu renforces tes points forts.

*

Ta vie est faite de crêtes, de points élevés desquels tu surplombes tout.

*

 


 


12 mai 2022

En quelque sorte, tu es le seul dieu qui construise lui-même sa cathédrale, et tu le fais en phrases.

*

Tu cours dans la prairie les yeux fermés, comme si tu somnolais.

*

Avance entre le ciel et la mer, à égale distance du vert et du bleu, navigue sereinement sur les flots.

*

 


 


11 mai 2022

Les bons jours, c'est toi l'océan scintillant au soleil, les mots t'ont en adoration.

*

Après ma mort, ma joie résonnera encore, elle n'en sera que plus forte.

*

Malgré dix mille découragements, tu continues d'écrire, grande surprise.

*

 


 


10 mai 2022

Les phrases exactes mettent du temps à apparaître.

*

Tu sèmes des lettres, il pousse des mots, par on ne sait quel mystère.

*

En quelque sorte, ce qui est écrit est faux mais ce qui est lu est vrai.

*

 


 


9 mai 2022

Tu te dresses face au vent et tu apprends de lui.

*

J'arrache tout le décor, je l'emporte avec moi, je lui fais prendre l'air.

*

C'est parce que tu n'es pas un joueur comme les autres, que tu t'autorises à ne pas respecter les règles du jeu.

*

 


 


8 mai 2022

Jour après jour, laisse ton texte se relever doucement d'entre les morts.

*

Chaque mouvement te fait grandir et bientôt doubler de taille.

*

À toi tous les jardins d'Éden, récompense de l'écrivain triomphant du néant.

*

 


 


7 mai 2022

Ta voix sait créer autour d'elle le silence.

*

Vive l'été traversé jour et nuit au c½ur du paradis.

*

Tu dors au plus profond des eaux et ton rêve n'a pas de fin.

*

 


 


6 mai 2022

Les phrases justes, par définition, ont toujours le dernier mot, elles triomphent dans le Temps.

*

Les canots les plus étranges sillonnent les eaux paradisiaques.

*

Alors que tous les autres prennent leur retraite un jour, toi l'écrivain tu ne la prends jamais.

*

 


 


5 mai 2022

C'est parce que tu es devenu un géant, que plus personne ne te voit.

*

Bénies soient tes phrases, qui ont fait basculer le monde.

*

Partout les livres, partout la vie.

*

 


 


4 mai 2022

Naturellement, tu écris chaque phrase comme si elle était la dernière qui allait être lue.

*

Jamais de repos, jamais d'interruption, on n'arrête pas d'écrire comme on n'arrête pas de lire.

*

Tu cherches ta petite frégate, ta corvette, qui fera triompher ton monde contre tous les mondes contraires.

*

 


 


3 mai 2022

À ta droite, à ta gauche, partout les phrases t'entourent et te soutiennent.

*

Tu te laisses bercer par les aléas du moment et du lieu.

*

Bénis tes ennemis car ils te gardent combatif et vivant.

*

 


 


2 mai 2022

Glisse-toi à l'intérieur du Temps, jusqu'à épouser ses formes.

*

Je ne raconte pas ma vie, ce sont les phrases qui me racontent la leur, et je la recopie.

*

Comme la tortue, tu te hâtes avec lenteur et tu es amphibie, adapté à tous les éléments.

*

 


 


1er mai 2022

Tu viens de loin et tu vas encore plus loin, mais dans l'insouciance et la joie.

*

Chaque phrase incomplète t'offre soudain les mots qui vont l'achever.

*

Tu poses tes pas dans les traces de tes pas à venir, tu confirmes ton chemin.

*

 


 



   SUITE >>>>>





NOTES :

- Le Carnet existe depuis 2007. Il est en cours d'archivage.

- La partie 2014-2016 paraîtra dans un délai indéterminé sous forme de livre papier.