Carnet

CARNET

Chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -.





5 mai 2021

Au milieu des livres poussent des milliers de fleurs.

*

Je saute d'une île à l'autre, je suis un archipel.

*

On te croit ici, tu es déjà là-bas, tu écris toujours en avance de toi-même.

*

 


 


4 mai 2021

Enfin la mer est là, enfin elle t'accueille dans ses bras.

*

Tu suis ta ligne, tu ne regardes qu'elle, et tu ne fermes jamais les yeux.

*

La perfection est possible à travers la grammaire, tu peux l'atteindre parfois.

*

 


 


3 mai 2021

Entre le ciel d'azur et le gazon sage, se tient la feuille que tu remplis de phrases.

*

La simplicité et la ligne droite sont l'issue permettant l'évasion.

*

Tu trouves des solutions aux problèmes insolubles.

*

 


 


2 mai 2021

Toutes les fleurs sont tes amies, et même tes confidentes.

*

Remplis ton musée, accumule les portraits, et donc les corps vivants.

*

Tout arrive un jour, tout est écrit et raconté le jour venu.

*

 


 


1er mai 2021

À chaque geste une métamorphose du monde, à chaque phrase une croissance de l'univers.

*

Bien sûr le temps est compté, mais les livres qu'il est nécessaire d'écrire le seront bel et bien.

*

Adieu vieux monde fermé, direction l'espace illimité.

*

 


 


30 avril 2021

Tu pars à la recherche d'un inconnu qui a porté ton nom.

*

Les arbres montent les uns à la suite des autres, il n'y a rien que tu puisses faire sinon saluer leur ascension.

*

Si tu le peux, change de pays chaque mois, reste toujours en mouvement.

*

 


 


29 avril 2021

C'est le futur qui t'attire comme un immense aimant, et qui te donne une si grande vitesse.

*

Tu suis ta propre musique, elle seule te guide avec sûreté.

*

On vit, on meurt, mais à la fin c'est toujours le rire qui gagne.

*

 


 


28 avril 2021

Naturellement, il te faudra raconter jusqu'à ton dernier souffle.

*

Tu t'accroches à un point fixe, puis tu te laisses tourner autour pour tracer des cercles.

*

Imagine que chaque phrase est une ville entière contenant des millions de maisons et d'appartements, et dans chacun d'eux : un humain qui vit et pense.

*

 


 


27 avril 2021

Laisse les mots raconter pour toi et tracer leur chemin au milieu de cette jungle.

*

Deux fois par an, une nouvelle vie, un nouveau roman.

*

Tu auras passé quelques mois dans un monde de fous, un monde gouverné par des fous.

*

 


 


26 avril 2021

Tu reviens chercher ce que tu avais oublié et qui t'attendait, tu écris.

*

Je pose un caillou sur un autre caillou, et ainsi de suite jusqu'au ciel, je bâtis une nouvelle montagne.

*

Libère-toi par la géométrie, utilise le moindre angle que tu trouveras.

*

 


 


25 avril 2021

Ta vie recommence à chaque livre.

*

Ne sois plus qu'un voilier, laisse le vent gonfler ta voile et le gouvernail te diriger avec assurance.

*

En réparant tout seul le monde, tu as fait ton travail.

*

 


 


24 avril 2021

Recommençant sans cesse à lire et écrire.

*

Je ne me pose pas de questions, je donne à voir le là où je suis.

*

Tu écris parce qu'il y a quelque chose que tu veux encore plus que la vie elle-même.

*

 


 


23 avril 2021

Tu ne lâches pas ta comète, tu la suis partout où elle va.

*

Chaque matin, un nouveau soleil se lève sur tes textes.

*

Tu fais tout ce que tu peux, le reste viendra des mots eux-mêmes.

*

 


 


22 avril 2021

Tu marches vers ta libération et la métamorphose du monde.

*

J'ai foi en mon écriture, je la suivrai partout.

*

Tu offres un tombeau aux années écoulées.

*

 


 


21 avril 2021

Je m'enfuis vers les mers tropicales et leurs îles merveilleuses.

*

Tu ½uvres à la perpétuation du rire.

*

Je traverse les murs les uns à la suite des autres sans que mon corps en souffre.

*

 


 


20 avril 2021

Naturellement, le futur est ma drogue préférée.

*

Tu vis dans le globe des phrases, parce que c'est le seul endroit où tu trouves de l'oxygène.

*

Mes seuls amis, mes derniers amis : les mots, ils sont ma vraie famille.

*

 


 


19 avril 2021

On te croit au-dessus, tu te glisses au-dessous, on te croit au-dessous, mais tu passes au-dessus.

*

Je m'occupe de magie, je la dévoile partout où elle se cache.

*

Chacune de tes flèches atteint le centre de la cible, toutes les phrases portent leurs fruits.

*

 


 


18 avril 2021

Tu courras toujours plus vite que le vieux temps humain.

*

Caché en toi-même, tu mènes une vie merveilleuse au c½ur d'un monde adéquat.

*

Tu grimpes une montagne chaque jour, jamais la même.

*

 


 


17 avril 2021

Tu laisses tes textes conduire ta vie, comme toujours.

*

Je meurs dix fois et pourtant je ne me décourage jamais.

*

Partout où tu es passé, les lieux restent marqués, de sorte qu'ils reviennent vers toi des années après, afin de te parler.

*

 


 


16 avril 2021

Tu poursuis un miracle caché, et que tu dois rendre visible : un livre à écrire.

*

Cependant, ce n'est pas ton livre qui te fuit, mais l'inverse.

*

Accumule la beauté, le reste viendra de lui-même.

*

 


 


15 avril 2021

Tu ne vois pas les mêmes couleurs que les autres.

*

La fatigue est une grande amie de mon corps, et depuis très longtemps.

*

Tu ne laisses rien passer, tu te bats sur chaque centimètre, sur chaque lettre de chaque mot.

*

 


 


14 avril 2021

Ta situation actuelle, aussi bonne soit-elle, n'est jamais meilleure que ta situation future, aussi tu dois accélérer.

*

Tu changes la nuit en jour, et tu le fais pour toujours.

*

Tes pieds s'agrippent au sol et tes cheveux se mêlent aux étoiles, tu es plus haut qu'une montagne.

*

 


 


13 avril 2021

Que le monde prenne place dans ta vie comme s'il avait été conçu pour elle.

*

Tous les jours, je remercie le soleil pour sa lumière insoutenable et sa mystérieuse chaleur.

*

Tu arrives ici avec ta valise de mots, tu l'ouvres et les laisses s'échapper librement.

*

 


 


12 avril 2021

Je plie ce vieux monde usé, je le mets dans ma poche et je m'endors en souriant.

*

Il te reste tant d'années à raconter.

*

J'attends l'été pour ressusciter, pour être à nouveau.

*

 


 


11 avril 2021

Tu bascules toutes choses, tu ouvres le monde comme un fruit bien mûr.

*

Chaque matin je cherche mon bras de mer, la sortie vers l'horizon.

*

Les phrases t'emportent dans leur épopée, elles t'ajoutent à leur légende.

*

 


 


10 avril 2021

Si je n'étais pas mille moi-mêmes, je n'aurais pas la force de vivre cette vie bizarre.

*

Tu te déplaces sans cesse, tu laisses ce vieux monde sur place.

*

Les uns à la suite des autres, tu repêches des trésors, et la fatigue étrangement ne te terrasse jamais.

*

 


 


9 avril 2021

Souviens-toi : les autres parlent, toi tu travailles.

*

Chacun son grand château, tu construis le tien pierre par pierre.

*

Aux dimensions de l'espace et du temps, tu ajoutes celle de l'expérience d'existence.

*

 


 


8 avril 2021

La tempête te renforce, elle te change en vague géante.

*

C'est terrible pour toi et injuste pour les autres, mais le monde naît de tes mains, depuis toujours et à jamais.

*

Le soleil du matin perce les arbres, et toi puisses-tu percer la page.

*

 


 


7 avril 2021

Accorde-toi la plus grande confiance, c'est ce que tu peux faire de mieux.

*

Tu remontes les années en direction du futur, comme si tu grimpais un escalier à reculons.

*

Bénis soient les murs qui te protègent lorsque tu marches à leur ombre.

*

 


 


6 avril 2021

Tes livres futurs t'appellent et toi tu leurs réponds.

*

Tu seras une légende, le c½ur d'une épopée.

*

Retiens ce que tu dois retenir, approfondis le Temps, sanctifie tous les corps.

*

 


 


5 avril 2021

Tu soutiens tes phrases et elles te soutiennent, vous n'êtes rien l'un sans l'autre.

*

Chaque jour je suis au spectacle, rien de plus enivrant.

*

Tu es constitué de tous les lieux où tu as vécu un jour.

*

 


 


4 avril 2021

Tu poursuis ton but lentement mais constamment.

*

Avant d'écrire, tu n'hésites pas à faire deux fois le tour du globe pour te concentrer sur tes phrases.

*

Éloigne-toi, pour voir de haut le lieu où tu te tiens.

*

 


 


3 avril 2021

Bienheureux les joyeux, le royaume des cieux est à eux.

*

Au milieu des autres arbres, un arbre est le plus grand, personne ne sait pourquoi, pas même lui.

*

Puisse la folie du monde devenir ta fête, ton succulent dessert.

*

 


 


2 avril 2021

Chaque matin, il te faut toucher du doigt une nouvelle étoile.

*

J'écris ce que je veux voir devenir réel, et alors la chose arrive.

*

Ne te laisse pas impressionner par les plus hautes montagnes, elles ne sont que poussière.

*

 


 


1er avril 2021

L'été en toi jaillit de l'avenir.

*

Si la lumière est là, la voix arrive.

*

J'ai trouvé les jarres, à présent je les remplis, j'écris, je crée les manuscrits.

*

 


 



   SUITE >>>>>





NOTES :

- Le Carnet existe depuis 2007. Il est en cours d'archivage.

- La partie 2014-2016 paraîtra prochainement sous forme de livre papier.