Carnet

CARNET

Chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -.





20 octobre 2021

Tu emportes tes phrases partout avec toi, elles sont ton peuple et elles te suivent.

*

Tous les jours j'entretiens mon ciel, je préserve mon paradis.

*

Tu te crois perdu alors que tu t'es retrouvé, tu te crois seul alors que tu es puissamment soutenu.

*

 


 


19 octobre 2021

J'ai survécu grâce à mille exploits.

*

Comme chacun sait, la Tour Eiffel domine le ciel.

*

Par chance, les phrases des autres auteurs te soutiennent constamment.

*

 


 


18 octobre 2021

Tu es le dernier à ne pas trembler, d'où ton apparence bizarre au milieu du chaos.

*

Décris le plus précisément possible le lieu de tes rêves, puis fais-lui correspondre la réalité.

*

Ta destination ne change jamais, tu l'atteins, puis tu la quittes, puis tu la retrouves, aussi vite que tu veux.

*

 


 


17 octobre 2021

Les unes après les autres, tu traverses toutes les forêts possibles.

*

J'apprends à escalader le ciel, il y a encore tellement de mystères sur ma route.

*

Personne ne t'a vu, ou plus exactement ils ont fait comme s'ils ne te voyaient pas, de sorte que tu as pu écrire librement et être vraiment là.

*

 


 


16 octobre 2021

Tu as cinq siècles d'avance sur ton temps.

*

Tes ennemis ne dorment jamais, mais tu es plus patient qu'eux.

*

L'immense ciel est ta toile, choisis pour ton pinceau la couleur la plus juste.

*

 


 


15 octobre 2021

Parfois le temps joue pour toi, parfois le temps joue contre toi.

*

Quand c'est nécessaire, je me réfugie au centre du paradis.

*

Par chance, tu sais voir ce qui habituellement ne peut pas être vu.

*

 


 


14 octobre 2021

Emploie-toi à devenir ton propre dieu, le seul et unique dieu capable de renverser enfin ce monde.

*

Tu ne descends jamais assez profondément dans les phrases.

*

L'écoulement du temps est le grand maître, écoute-le toujours.

*

 


 


13 octobre 2021

La vérité te plonge en elle sans prévenir.

*

Tous les matins tu récites ta prière, tu déplies tes propres phrases.

*

Larguons les amarres, partons vers les îles lointaines, les heures heureuses qui ne prennent jamais fin.

*

 


 


12 octobre 2021

En écrivant, tu vas là où personne d'autre ne pouvait aller.

*

Je vis heureux au milieu des phrases, j'y suis protégé de tout.

*

Tu accomplis l'impossible, comme apprendre aisément à voler.

*

 


 


11 octobre 2021

Chaque chose à sa place et le monde est bouleversé, chaque mot à sa place et les phrases percent la pierre.

*

Toi seul disparaîtra derrière l'horizon, les autres sont des statues.

*

Tu cherches l'été partout et toujours.

*

 


 


10 octobre 2021

Souviens-toi que le faible l'emporte sur le fort et que le doux l'emporte sur le dur.

*

Tes journées ? vingt-deux heures à penser et deux heures à écrire.

*

Peu importe la route que tu choisis puisque c'est toi qui les a toutes tracées.

*

 


 


9 octobre 2021

Dieu merci, tu as ton propre paradis, là où personne ne vient te déranger.

*

Encore une fois, fais ton travail et ne t'occupe pas du monde extérieur.

*

Tu peux renverser le néant, c'est pourquoi tu es devenu une cible.

*

 


 


8 octobre 2021

Avec les années, j'ai appris à flotter, même dans les plus incroyables tempêtes.

*

Raconte tout ce que tu sais, raconte tout ce que tu vois, et le dénouement te sera favorable.

*

Je ne m'occupe pas des obstacles, je n'ai pas peur et j'ai en moi la plus grande confiance.

*

 


 


7 octobre 2021

En quelque sorte, les minutes écrivent pour toi, leur écoulement t'offre des milliers de mots.

*

Sans cesse tu dois te replier sur ton seul espoir, le futur plus lumineux.

*

Tes livres sont remplis de signaux de fumée qu'on oublie de déchiffrer.

*

 


 


6 octobre 2021

Tu glisses avec délice sur un chemin serpentant entre mille périls.

*

Rien ne peut arrêter la déferlante de tes phrases lorsqu'elles sont réunies.

*

Chacun continue sa route, tu continues la tienne, tu restes imperturbable.

*

 


 


5 octobre 2021

Quand tu écris, tu ne trembles pas.

*

Tu cherches la bonne pente, la voie ultra-rapide entre ton esprit et ta main, entre ton corps et la page.

*

Tu n'aspires plus qu'à une seule chose, devenir l'océan.

*

 


 


4 octobre 2021

Parce que le terrain n'a plus de secret pour toi, tu peux te permettre des choses interdites aux autres joueurs.

*

Dieu merci, personne ne te lit, donc on te laisse écrire en toute liberté.

*

Ton canot est amarré tout près, en une minute il est à l'eau et tu disparaîs avec le courant à la nuit tombée.

*

 


 


3 octobre 2021

Tu sembles agir contre toute logique, et pourtant tu suis exactement la voie.

*

Un escalier est apparu au milieu du ciel et il n'attend que toi.

*

Tu nages calmement au c½ur de l'océan depuis tellement longtemps, plus rien ne te perturbe.

*

 


 


2 octobre 2021

Tu retournes le ciel et tu le rends bleu pour toujours.

*

Jour et nuit tu vis avec les phrases, tu habites chez elles.

*

Ton voyage continue au c½ur des espaces sidéraux, mouvants et lumineux, colorés et inattendus.

*

 


 


1er octobre 2021

Attire le monde jusqu'à le faire disparaître en toi, et tu deviendras un nouveau monde.

*

Je vis dans un passé qui n'est autre que le futur.

*

Tu fends les eaux vertes sous le soleil éclatant, tu es à toi tout seul le grand canal.

*

 


 



   SUITE >>>>>





NOTES :

- Le Carnet existe depuis 2007. Il est en cours d'archivage.

- La partie 2014-2016 paraîtra dans un délai indéterminé sous forme de livre papier.