Carnet

CARNET

Chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -.





3 octobre 2022

Ton galop n'est pas de ce monde, personne ne peut l'arrêter.

*

Chaque phrase a lancé dans le sol des milliers de racines.

*

Tes yeux marchent deux kilomètres en avant de tes pieds.

*

 


 


2 octobre 2022

Telle une eau toujours mobile, tu continues ta course jusqu'à l'océan.

*

Tu as retrouvé le temps d'avant, tu as atteint le paradis.

*

Ta boussole personnelle t'indique toujours le sud.

*

 


 


1er octobre 2022

Une certaine forme du Temps t'a adopté et te soutient de tout son poids.

*

À l'intérieur de ton texte, cent tours de prestidigitation pour faire tenir les mots ensemble.

*

Pour toi, chaque étoile brille plus fort que le soleil.

*

 


 


30 septembre 2022

Si tu te souviens vraiment, tes lecteurs se souviendront à leur tour.

*

Par la grâce des phrases, ton pouvoir de création est infini.

*

Les horloges n'ont d'yeux que pour toi.

*

 


 


29 septembre 2022

Retire ton corps quand l'½uvre est accomplie, puis vis, et écris le livre suivant.

*

Parce que tu sais où te tenir, tu n'es jamais en péril.

*

Ta voix vraiment voix est autre qu'une voix constante.

*

 


 


28 septembre 2022

Tu es la mer à l'intérieur de la mer.

*

Je ferme les yeux, je les rouvre, j'écris, je reste dans le droit fil de ma pensée.

*

Tu ne peux rien pour les artistes qui ne comprennent pas leur art.

*

 


 


27 septembre 2022

À chacune de tes expirations, tu produiras un nouveau miracle.

*

J'ai bâti mon propre temple, je suis mon propre dieu, les fidèles affluent, ils applaudissent et rient.

*

Tu respires aux côtés de ton texte, et il respire avec toi, puis plus tard avec cent mille autres corps.

*

 


 


26 septembre 2022

Miracles sur miracles, sans cesse recommencés, et tu avances ainsi.

*

Chaque matin je reprends la mer, chaque matin j'écris.

*

Peu à peu, le texte fait corps avec toi, et il devient lisible par tous.

*

 


 


25 septembre 2022

À l'intérieur de ta vitesse, tu accélères encore, et ainsi tu t'approfondis.

*

Jusqu'à ton dernier souffle, tu cherches la liberté, la terre promise, l'étendue toujours plus vaste.

*

Plus tu t'élèves et plus tu vois l'avenir clairement.

*

 


 


24 septembre 2022

Le bolide de tes livres est lancé et rien ne peut plus l'arrêter.

*

De mortel tu es devenu héros, puis dieu parmi les dieux, et finalement dieu unique.

*

Tu sais franchir sans effort toutes les frontières, qu'elles soient spatiales, temporelles ou sémiotiques.

*

 


 


23 septembre 2022

Quelque part, à cette seconde, un esprit révolutionne le monde par des phrases à quadruple sens.

*

Le battement de ton c½ur est aussi éternel que le tic-tac de ta montre.

*

Tu vois d'autres choses, tu penses à d'autres choses, tu écris des phrases qui ne sont pas ce qu'elles paraissent être.

*

 


 


22 septembre 2022

Suppose que tu deviennes simultanément mille petits voiliers escaladant ensemble les vagues.

*

Le chaos règne décidément partout, mais tu ne t'en soucies toujours pas, tu continues d'écrire, et de plus en plus légèrement.

*

Tu essaies de sauver ce qu'il y a à sauver, tu l'inscris.

*

 


 


21 septembre 2022

Accroche-toi à tous tes souvenirs, ceux du passé comme ceux de l'avenir.

*

Quand le soleil s'apprête à se coucher, tu lui dis de se relever, et il s'exécute.

*

Bien sûr, tu dois naviguer en pleine tempête sous gréement de fortune, mais c'est toujours ainsi, tu as l'habitude.

*

 


 


20 septembre 2022

C'est parce que tu as faim que tu écris, et tu te nourris de la moindre vie, celle des autres ou la tienne.

*

Les statues invisibles de tous les grands écrivains te protègent comme des lions gardiens.

*

Ce que tu ressens intensément, tu peux l'écrire vraiment, et le faire ressentir au lecteur, par l'effet d'une inexplicable magie.

*

 


 


19 septembre 2022

Lorsqu'elles deviennent nécessaires, tes phrases se déploient sans obstacle.

*

Puisque ton c½ur ne s'arrête jamais de battre, tu n'arrêtes jamais d'écrire.

*

Tu bondis d'un sommet à l'autre, enjambant tous les gouffres, et jamais une hésitation.

*

 


 


18 septembre 2022

Souvent, le sommeil est mon meilleur ami.

*

Jour après jour, tu fais le portrait de tous les hommes et femmes que tu as rencontrés.

*

Pour vivre heureux, vivons cachés.

*

 


 


17 septembre 2022

C'est toi le fleuve, c'est toi qui nourris l'océan.

*

Écoute ton c½ur, il connaît tes livres à venir.

*

Tu vas retourner toutes choses, changer le monde en paradis.

*

 


 


16 septembre 2022

Avance le long de tes propres phrases, ne les quitte jamais.

*

Survivre avec poésie au milieu des mégalopoles est un très grand art.

*

Découvre ton point d'espoir, puis rejoins-le et renverse ce vieux monde usé.

*

 


 


15 septembre 2022

Sans cesse tu avances, tu cherches à perpétuer ta joie.

*

Tous les matins s'en aller, partir pour un nouveau voyage.

*

Seules les phrases peuvent te conduire au lieu de la plus grande liberté et la plus grande félicité.

*

 


 


14 septembre 2022

Ta raison d'être, c'est raconter tout ce que tu vois, et tout ce que tu vis au plus profond de toi.

*

Il est peut-être mort, je suis peut-être vivant, il n'y a pas de différence, n'est-ce pas.

*

Depuis le c½ur du centre, tu pourras désaxer discrètement le globe.

*

 


 


13 septembre 2022

Les livres se révèlent pas à pas, le Temps est leur allié.

*

Je vais là où les phrases me mènent, je suis heureux pendant le trajet, je suis heureux une fois arrivé.

*

Une épopée à l'écriture sans cesse renouvelée, et qui a fait de ses auteurs des dieux, voilà ton exemple et ta joie.

*

 


 


12 septembre 2022

Par chance, tu perces la nuit de part en part.

*

L'océan, et même le monde dans son entier, n'attendent que ton regard et les mots qui lui succèderont.

*

Paradoxalement, l'absurdité de ton sort joue en ta faveur.

*

 


 


11 septembre 2022

Tu transformes le temps en espace, tu racontes des histoires.

*

Je n'ai jamais oublié les lieux, si nombreux et si éloignés, où je suis allé.

*

À la toute fin, le livre gagne toujours sur le reste du monde.

*

 


 


10 septembre 2022

Tu écris, tu protèges autant que tu peux ton texte, puis tu laisses le monde nouveau le défendre à ta place.

*

Ma seule vraie place est dans le futur, j'y vis heureux.

*

Comme chaque année, l'automne balaiera bientôt tous tes problèmes.

*

 


 


9 septembre 2022

J'écris dès que je ne peux plus me taire.

*

Des fleurs et du ciel bleu, et qui vivra verra.

*

Never explain, never complain - Ne te plains jamais, ne t'explique jamais.

*

 


 


8 septembre 2022

Chaque flèche en plein c½ur de la cible, et mille flèches par minute, tel est mon objectif.

*

Partout le chaos règne, parfois dans les lieux les plus inattendus et dans un grand comique.

*

Je fais mon maximum, le nouveau monde m'accompagne et achève mon travail.

*

 


 


7 septembre 2022

Pas de plus bizarre métier que celui de raconter, mais sous une forme qui pourra être lue, c'est-à-dire vécue.

*

Tu sors de toi, tu vas tisser des rêves, puis tu reviens.

*

Au commencement, les lettres ont créé les mots, qui ont composé les phrases, qui ont engendré les corps capables de les lire.

*

 


 


6 septembre 2022

L'océan est venu jusqu'à toi et ne t'a plus quitté.

*

Mes phrases empruntent d'autres chemins que les voies rationelles.

*

Ton royaume n'est pas de ce monde, ton heure non plus.

*

 


 


5 septembre 2022

Dès que tu es un ouragan, tes phrases sonnent juste.

*

Tous les matins, tu lèves les yeux pour trouver une porte en plein ciel.

*

Démarre une nouvelle fois la machine à futur.

*

 


 


4 septembre 2022

Raconte les choses comme elles se sont passées, tout simplement.

*

Tu marches dans cent tunnels, tu passes sous des maisons, tu retrouves la lumière.

*

Le plus lointain futur revient chaque fois pour te sauver.

*

 


 


3 septembre 2022

Appuie-toi sur les lettres, qui soutiennent les mots et sont leurs pilotis.

*

D'un simple regard, tu escalades les plus hautes montagnes.

*

Tu précipites le monde tout entier dans une petite boîte que tu appelles ton livre.

*

 


 


2 septembre 2022

Tu écris tout ce que tu vois, et ceux qui sont là ne le supportent pas.

*

Ce qui n'est pas écrit n'existe pas vraiment, ou si peu.

*

Souviens-toi de ces années où tu t'es heurté aux folles et fous, et comment tu as fait pour leur échapper.

*

 


 


1er septembre 2022

Les bonnes histoires te sauveront et sauveront tous tes lecteurs.

*

Tu te bats contre le Temps et c'est un très beau duel.

*

Ta barque flotte sur le ciel.

*

 


 



   SUITE >>>>>





NOTES :

- Le Carnet existe depuis 2007. Il est en cours d'archivage.

- La partie 2014-2016 paraîtra dans un délai indéterminé sous forme de livre papier.