Carnet

CARNET

Chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -.





11 août 2022

Les phrases cherchent naturellement à tendre vers la perfection.

*

Je vais seulement vers la lumière, là où me dirige l'espoir.

*

La porte qui sépare le vieux monde et le paradis est parfois invisible.

*

 


 


10 août 2022

Ta vie s'accélère toujours davantage, et tu tentes chaque fois d'accroître encore ta vitesse.

*

Soutiens tes phrases et en retour elles te soutiendront.

*

Ta maison t'attend aux quatre coins du monde.

*

 


 


9 août 2022

Chaque phrase réussie ressemble à un salto arrière, et tu dois les enchaîner deux cents pages durant.

*

Maintenant que tu as ouvert le robinet des mots, il n'est plus possible de le refermer.

*

Apprends des pierres, celles des ruisseaux comme celles des murs.

*

 


 


8 août 2022

Tu vas aussi loin que tu peux, et ce n'est jamais assez loin, il y a toujours un au-delà.

*

Rien à craindre : mille solutions pour un seul problème.

*

C'est toi le soleil orange, qui le soir repeint les façades durant de longues minutes.

*

 


 


7 août 2022

À présent, l'épaisseur de ton passé t'étonne.

*

Paradoxalement, ce qui me porte préjudice me devient favorable.

*

Ta vie aura traversé toute sorte de tunnels bizarres.

*

 


 


6 août 2022

J'écris pour vivre ce que je vais écrire.

*

Tu descends d'autres rivières que les rivières communes, et elles se jettent dans une toute nouvelle mer.

*

Je ne vois pas ce que j'écris, je suis aveugle sur mes phrases, puis un jour je me relis et la vue m'est rendue.

*

 


 


5 août 2022

Chaque matin, tu construis ton paradis.

*

La couleur, la lumière, le bruit, le parfum et la chaleur du monde, à volonté tu peux tout changer.

*

Tu es aimé des mots, et certains confrères te détestent pour ça.

*

 


 


4 août 2022

Tu n'aspires qu'à deux choses, le rire et la liberté.

*

Tu ne cherches pas, tu trouves, la vérité s'allume toute seule.

*

Courant à toutes jambes dans le grand escalier du ciel.

*

 


 


3 août 2022

À l'intérieur de ton ½il, tant d'étincelles dansent, que tu sauras décrire.

*

Ta musique personnelle fait éclore mille fleurs.

*

Remercie les épreuves qui t'attendent et qui te forcent à devenir toi-même.

*

 


 


2 août 2022

Comme tout être, tu cherches à accroître ton être.

*

Je vais m'enfuir à jamais, je multiplierai les miracles.

*

Prends la position du soleil, le meilleur point d'observation qui soit.

*

 


 


1er août 2022

Fais confiance à ton texte, suis tes phrases jusqu'au bout.

*

Tu écartes lentement le décor et personne ne te voit faire.

*

Chaque ligne de ton texte bondit comme une fusée.

*

 


 


31 juillet 2022

Tu montes sans fin et tu transperces le ciel.

*

Je fais confiance à la bêtise régnante pour m'être paradoxalement favorable.

*

La nuit, tu accélères le jour à venir.

*

 


 


30 juillet 2022

Chaque matin, tu fais dix fois le tour du globe.

*

Je ne suis pas celui que vous croyez, je suis un marronnier, un poney, une statue.

*

Tes textes se déplacent beaucoup plus vite que toi, ils te regardent déjà depuis le futur.

*

 


 


29 juillet 2022

Un vent de tempête portera tes paroles sur tous les continents.

*

Tous les quatre ou cinq ans, un fou cherche à vandaliser ton travail, fais comme si de rien n'était.

*

Imite l'eau, coule vers ta destination.

*

 


 


28 juillet 2022

Pendant ton sommeil, tes textes se renforcent, ils gagnent en profondeur.

*

Tu vas ressusciter les morts un par un.

*

L'océan est partout où tu es, toi ou plutôt ton livre.

*

 


 


27 juillet 2022

Tu cherches ta vraie voix et ensuite tu fais tout pour la garder telle.

*

Accélère encore, démultiplie ta vitesse initiale.

*

Chaque matin larguer les amarres, partir toujours plus loin.

*

 


 


26 juillet 2022

On te croit ici, tu es déjà ailleurs, les phrases précèdent leur lecteur.

*

J'ai sans cesse besoin de nouvelles histoires, et les vivre en les écrivant.

*

Capture encore la lumière à l'aide de tes livres, tu sais naturellement le faire.

*

 


 


25 juillet 2022

Tu viens de partir et tu es déjà arrivé, grâce soit rendue aux phrases.

*

Chaque chose en son temps, et à chaque émotion son livre.

*

Prépare ta barque, pour parcourir le bras de mer en tous sens.

*

 


 


24 juillet 2022

Chaque jour, chaque heure, chaque minute, tu t'échappes, tu parviens à fausser compagnie au monde.

*

J'aspire à la phrase immédiatement puissante, à la magie parfaite.

*

Admire le doux peuple du ciel, le troupeau des nuages.

*

 


 


23 juillet 2022

Tu te bats contre d'énormes blocs de temps, des murailles incroyablement hautes et épaisses, puis tu en triomphes.

*

Ni les distances ni la force de gravité ne peuvent ralentir ta quête d'un monde de lettres.

*

Tu voudrais plonger dans un océan de fleurs.

*

 


 


22 juillet 2022

Les livres grandissent tout seuls, tu ne peux ni les y aider, ni les en empêcher.

*

Lorsque tu lis, tu te transformes, mais tu ne le sais pas.

*

Comme un peintre, tu miroites tout ce que la réalité t'aura donné à voir.

*

 


 


21 juillet 2022

Heureux homme, qui vit avec des phrases.

*

Un océan d'or liquide s'abritant sous une coupole marine.

*

J'appartiens aux livres, à ceux des autres écrivains, et plus encore aux miens.

*

 


 


20 juillet 2022

La nuit, ta vie s'approfondit, et les rêves te guident au c½ur de ton futur.

*

Tu arrives, tu ouvres ton chevalet, tu saisis la chose sur ta toile, puis tu repars avec ton tableau.

*

Tu n'as pas le temps de descendre du vélo pour te regarder pédaler.

*

 


 


19 juillet 2022

J'espère que j'atteindrai ma destination, la trajectoire est bonne mais j'ai besoin de temps.

*

Sans relâche, tu fais pression sur ce monde à l'aide de tes phrases, tu triompheras bientôt.

*

Chaque nuit, je cours après des bouquets de fleurs.

*

 


 


18 juillet 2022

Tu n'arrêtes pas d'écrire comme on n'arrête pas de courir.

*

Merveilles de la pensée, ton corps se tient dans plusieurs lieux à la fois.

*

Tu réécris ton livre jusqu'à ce qu'il soit achevé, puis tu composes le livre suivant.

*

 


 


17 juillet 2022

Ton corps en phrases est un immense miroir.

*

J'attends depuis mille ans que l'on vienne me chercher.

*

Impossible pour toi de ne pas raconter ce qui t'est arrivé, tes mots sont des témoins.

*

 


 


16 juillet 2022

La grande, l'immense liberté du départ, qui reste irremplaçable.

*

Les couleurs sont d'autres couleurs, les sons d'autres sons, le nouveau est partout, le corps est ressuscité.

*

La plus forte lumière éclaire jusqu'au dernier recoin de cette pauvre Terre, et chaque fois tu témoignes.

*

 


 


15 juillet 2022

Tu traverses sans effort le brouillard, les forêts, les murailles, et les plus hautes montagnes.

*

Laisse tes livres parler pour toi.

*

Sans relâche poursuis le paradis, n'abandonne jamais ta quête.

*

 


 


14 juillet 2022

Des siècles après que tu les as écrites, les phrases se souviennent encore de toi.

*

Tu lis, et la vague te porte de plus en plus haut et de plus en plus vite.

*

Ce n'est pas moi qui ai choisi Bordeaux, c'est Bordeaux qui m'a choisi.

*

 


 


13 juillet 2022

Tu as écrit la clé, elle ouvre toutes les portes.

*

Courant le plus vite et allant le plus loin qu'il te sera possible.

*

C'est au centre de l'océan que tu élis demeure.

*

 


 


12 juillet 2022

Tu t'appuies sur les mots et ils s'appuient sur toi, ils vont partout où tu vas.

*

Fie-toi seulement à ta voix.

*

Comme l'océan, tes phrases sont inépuisables.

*

 


 


11 juillet 2022

Au milieu de l'été, tu oublies qui tu seras bientôt.

*

Je confie mon avenir à mon seul sommeil.

*

Tu évolues au c½ur d'un jeu plus vaste que tout ce que tu avais imaginé, les mots, les phrases, les livres, la vie.

*

 


 


10 juillet 2022

Quelque chose a eu lieu en toi, l'écrire c'est le prouver.

*

Tu as l'impérieux besoin de graver profondément les faits sous forme alphabétique.

*

En n'agissant pas, il n'y a rien qui ne te soit possible.

*

 


 


9 juillet 2022

Comme toutes choses sous le ciel, tes livres tournent sur eux-mêmes.

*

De la forme naît le fond, au commencement était le style.

*

Tes phrases sont déjà présentes, mais encore invisibles, tu dois les révéler.

*

 


 


8 juillet 2022

Essaie de toujours ne faire qu'un avec tes phrases.

*

Tu sillonnes sans cesse ta propre planète, tous ces lieux que tu as visités ou que tu as rêvés.

*

Reviens toujours à la source, au c½ur de ton émotion.

*

 


 


7 juillet 2022

Le temps joue pour toi, chaque seconde te renforce démesurément.

*

Tes phrases finiront par tout recouvrir, la plage sera changée en océan.

*

Au ciel, tout le monde est derrière toi.

*

 


 


6 juillet 2022

Jour et nuit, tu rêves de ciels d'émeraude.

*

Presque personne ne te voit comme tu es vraiment, car presque persone ne te lit vraiment.

*

On te cherche parmi les vivants alors que tu marches au milieu des morts.

*

 


 


5 juillet 2022

Jour et nuit, tes phrases travaillent pour toi, ou plus exactement pour elles.

*

Le coucher de soleil prépare de grandes choses, chaque soir est un nouveau départ.

*

Tu n'as fait qu'un millionième du chemin, la plus grande part du ravissement se trouve devant toi.

*

 


 


4 juillet 2022

Les phrases ont un visage, souvent elles te sourient.

*

Le Temps seul écrit les livres, année après année et siècle après siècle.

*

Tes histoires pénètrent partout, elles irriguent tous les lieux et toutes les époques.

*

 


 


3 juillet 2022

Raconte les histoires telles qu'elles sont arrivées, c'est-à-dire telles que tu t'en souviens.

*

Tu fais pousser ta propre forêt.

*

Deux fois par jour, pour te rendre hommage, la marée haute recouvre la plage.

*

 


 


2 juillet 2022

Tu vis dans la lecture et dans l'écriture, le reste est pure illusion.

*

Les écrivains ne meurent pas, tout le monde les envie, et les lit pour les imiter.

*

Ton navire se tient amarré à quai comme une arche dorée descendue du ciel.

*

 


 


1er juillet 2022

Le courant de tes phrases est inarrêtable.

*

Cale-toi le plus près possible du Temps et laisse-le t'emporter.

*

Comme des lianes vivantes, tu sautes d'une colline à l'autre.

*

 


 



   SUITE >>>>>





NOTES :

- Le Carnet existe depuis 2007. Il est en cours d'archivage.

- La partie 2014-2016 paraîtra dans un délai indéterminé sous forme de livre papier.