Carnet

CARNET

Chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -.





7 décembre 2021

Partout le chaos règne, mais ne t'en soucie pas, continue d'écrire.

*

La voile se gonfle, le cap est bon, les vagues te portent.

*

Au beau milieu des phrases, c'est tous les jours la fête.

*

 


 


6 décembre 2021

Suis toujours une route parsemée de pétales de fleurs, quitte à changer de route.

*

À la fin, ce sont toujours les phrases qui gagnent.

*

Les forces les plus violentes t'assaillent, et malgré tout tu continues d'écrire dans le calme et la douceur.

*

 


 


5 décembre 2021

Ta boussole indique toujours le sud, tu viens de là, tu y retourneras.

*

Libérez-moi : oubliez-moi.

*

Tu cherches la clé disséminée en toi au fil des années.

*

 


 


4 décembre 2021

Chaque jour, tu te remercies d'exister.

*

En quelque sorte, la ville de Venise est le double caché de ton corps.

*

À chaque hasard de ton existence, tu peux décider quel choix tu y ajouteras, prendre un virage ou accélérer.

*

 


 


3 décembre 2021

À travers les phrases, je suis ma propre prophétie.

*

Colle aux événements comme le navire aux éléments, la coque aux flots et la voile au vent.

*

Chaque soir, je m'endors dans le calme et la volupté de l'été.

*

 


 


2 décembre 2021

Tu es souvent perdu, mais aussitôt après, tu es retrouvé.

*

Le temps travaille pour toi, chaque heure ajoute de nouvelles phrases aux tiennes.

*

Malgré toi, tu t'écartèles jusqu'à devenir un pont.

*

 


 


1er décembre 2021

Puisses-tu écrire suffisamment de phrases pour miroiter le ciel dans son entier.

*

Les choses sont assez simples, j'additionne et les lecteurs soustraient.

*

Tu ne te souviens pas, tu inventes, tu te crées un nouveau passé.

*

 


 


30 novembre 2021

Parce qu'elle demeure cachée, ta victoire est préservée.

*

Lorsque j'écris, je ne trouve jamais ce que je cherchais, mais quelque chose qui n'existait pas jusque-là.

*

Lentement, le vieux monde se convertit à toi, il tourne à ton rythme.

*

 


 


29 novembre 2021

Chaque jour, j'offre un peu de mon corps aux phrases.

*

Parce que tu suis des yeux leur course, tu te déplaces à la vitesse des étoiles.

*

C'est à toi de parler pour tous les disparus.

*

 


 


28 novembre 2021

Sous tes pieds, des millions de diamants, et ils sont là pour toi.

*

Un bon auteur écrit caché, il avance et personne ne le voit faire.

*

Parce que tu lis, tu vis à la fois ailleurs et ici.

*

 


 


27 novembre 2021

Ton esprit l'ignore encore, mais ta main connaît déjà sa destination, les phrases la guident.

*

Sous un tel soleil, les couleurs deviennent enfin elles-mêmes.

*

Tu te laisses porter par d'autres que toi.

*

 


 


26 novembre 2021

Toutes tes routes mènent à Rome, toutes tes routes mènent chez toi.

*

Une fois écrites, les phrases continuent de résonner aussi longtemps qu'elles sont lues.

*

Au milieu de l'océan, tu t'es bâti une île.

*

 


 


25 novembre 2021

Travaille à l'éternel été.

*

Chaque fois que tu es vraiment toi, tu parles exactement, tu écris justement.

*

Aidé par la chance, tu traverses aisément les plus épaisses murailles.

*

 


 


24 novembre 2021

Ta main a saisi une certaine réalité et ne la lâchera plus.

*

C'est si bon d'être roi.

*

En te soutenant à un tel point, cette ville te rend hommage.

*

 


 


23 novembre 2021

Tu es visible et pourtant personne ne peut t'apercevoir, tu es caché et pourtant tous te voient.

*

Reste là-haut jour et nuit, ne t'arrête pas de voler.

*

Un seul geste de ta part, et tous les mots se jettent sur toi pour honorer ta pensée.

*

 


 


22 novembre 2021

Tous les jours, tu fais une grande récolte d'étincelles de vie.

*

Te voilà accroché sur la voûte céleste, comme une étoile fixée sur un point précis de la galaxie.

*

Ta gloire ouvre sa voie à travers les murailles.

*

 


 


21 novembre 2021

Dors, vis, lis, écris, impose ton rythme aux forces du dehors.

*

Chaque matin tu reprends ta place et chaque matin tu as une nouvelle place, comme si l'éternel recommencement te changeait constamment.

*

Tu deviens l'été aussitôt que tu l'as décidé.

*

 


 


20 novembre 2021

Le secret, c'est que tu pratiques sans cesse la prestidigitation, une prodigieuse alchimie.

*

Je perce mille rues nouvelles dans cent villes de cent pays différents.

*

Tu as changé le monde et il n'en a rien su.

*

 


 


19 novembre 2021

Les fleurs, les arbres, et jusqu'aux maisons et bâtiments, dessinent pour toi seul des ellipses bénéfiques.

*

Tu es si rapide et silencieux que personne ne te voit, et ainsi tu peux vivre heureux.

*

Dans cette ville magique, le jardin de tous est aussi le jardin de chacun.

*

 


 


18 novembre 2021

Tes phrases ont su écarter le voile, déchirer le brouillard, retrouver le soleil pour l'éternité.

*

Je ne nage pas, j'entraîne l'océan à ma suite, je le déplace.

*

Ne laisse rien ni personne bloquer la route du récit.

*

 


 


17 novembre 2021

Je suis un grand puzzle, entièrement mélangé mais parfaitement complet.

*

Offre cent nouvelles couleurs au monde, qu'il puisse les miroiter.

*

Je pêche à l'épuisette dans les mares des rochers, je trouve des perles et des étoiles de mer.

*

 


 


16 novembre 2021

Réunis toute ta vie, rassemble-toi pour la première fois.

*

Tout cela n'est qu'un jeu, je suis un petit bateau que des dieux taquins poussent sur les eaux.

*

Tu t'endors sur la plage, tu t'endors sur le pont du voilier, tu t'endors au sommet de la dune immense, l'océan est ton lit.

*

 


 


15 novembre 2021

Fuis le vieux continent désolé, mets le cap sur les poussières d'îles, toutes plus ensoleillées.

*

Chaque nouvelle journée est un repas de fête, un festin changeant.

*

Tu glisses le long des phrases comme le torrent dans son lit.

*

 


 


14 novembre 2021

Une fois que tu as trouvé ta place sous le ciel, ce dernier s'accorde à tous tes désirs.

*

Chaque souvenir est le nouveau monde.

*

Le tic-tac de ta montre, le battement de ton c½ur, et le rythme de tes phrases, vont tous trois de concert.

*

 


 


13 novembre 2021

Dans un monde parfait, le ciel finit par conquérir la terre.

*

Assieds-toi et respire, aie confiance en ta sainte parole.

*

Je suis là aussi pour témoigner, à la façon d'un thermomètre qui n'oublie aucune variation.

*

 


 


12 novembre 2021

Traque le grand été radieux et sa joie enfantine.

*

En écrivant, tu ignores si tu inventes ou si tu te souviens.

*

Tes ennemis sont nombreux, mais tes alliés sont puissants.

*

 


 


11 novembre 2021

Ne te préoccupe pas des courants contraires, suis seulement les vents favorables.

*

Tu vis dans ton paradis, personne ne peut t'atteindre ici.

*

Grâce aux phrases, tu profites de la plus grande liberté.

*

 


 


10 novembre 2021

Puisses-tu vivre la vie d'un messie.

*

J'approfondis mon expérience des phrases, j'examine l'effet que nous nous faisons mutuellement.

*

Le soleil éclairant le soir les corniches des immeubles a beaucoup à t'apprendre.

*

 


 


9 novembre 2021

Garde continuellement ta cible en tête.

*

Chaque matin, j'espère le nouveau monde.

*

Tu laisses ta vie se déployer comme un tapis qu'on déroule et que rien ne peut stopper.

*

 


 


8 novembre 2021

Tu traces ta route comme l'éclair la sienne.

*

Je transporte de singulières marchandises d'un bout à l'autre du Temps.

*

Pendant que tu écris, en plein milieu des mots, la meilleure défense est toujours l'attaque.

*

 


 


7 novembre 2021

Chaque jour, tu crées de nouvelles fleurs.

*

La lumière absolue, qui de nouveau, année après année, se précipite sur toi.

*

Des mots attachés tout autour de toi, tu navigues sur un fleuve d'or à l'état liquide.

*

 


 


6 novembre 2021

Marche dans les pas de tes ancêtres, les auteurs disparus et réapparaissant sans cesse.

*

Ton stylo sait où il va, il est ton vrai guide.

*

Puisse chaque heure être un jeu pour toi.

*

 


 


5 novembre 2021

Va au c½ur de la plus forte lumière et restes-y toujours.

*

Je suis une roue, je me nourris de tout pour ne jamais stopper.

*

Tes phrases sont capables de résoudre tous les problèmes, leur magie est flagrante.

*

 


 


4 novembre 2021

Mille destinations possibles et une seule qui n'attend que toi.

*

Occupe-toi d'éclairer la nuit, de révéler le caché, d'ouvrir la boîte d'où s'échapperont tous les vents.

*

Tu ne restes jamais très longtemps au même endroit, tu écris court pour bouger plus vite.

*

 


 


3 novembre 2021

Tu cherches comment quitter les autres humains, et vivre enfin parmi tes semblables les dieux.

*

Chaque matin, j'accompagne mes mots, je vais là où ils veulent aller.

*

Souviens-toi que contrairement à l'océan, tu n'as pas de fin.

*

 


 


2 novembre 2021

Quand tu joues en attaque, fais croire que tu es sur la défensive, et inversement.

*

Si tu n'as pas peur, tu peux tout écrire.

*

Tu viens d'une terre que l'on peut boire.

*

 


 


1er novembre 2021

Emploie-toi à faire tourner le monde autour de toi.

*

Lorsque les autres corps accélèrent tu ralentis, lorsqu'ils ralentissent tu accélères.

*

Fais-toi tout petit et vis parmi les lettres.

*

 


 


31 octobre 2021

Tu attends l'aube, un signe, quelque chose qui viendra.

*

Pas à pas tu reprends ton chemin, tu additionnes les phrases, tu démultiplies tes mots.

*

Tu aimes discuter avec le ciel, entre collègues on se comprend.

*

 


 


30 octobre 2021

Toute vie mérite d'être vue de très haut.

*

Je me fonds dans la Voie, qui me protège, et me déplace avec la plus grande justesse.

*

Tu retiens le soleil avant le crépuscule, tu bâtis une aube perpétuelle.

*

 


 


29 octobre 2021

Chaque matin, tu poursuis un nouveau c½ur et un nouveau ciel.

*

Naturellement, tu auras à ta disposition autant de temps que nécessaire.

*

En lisant, tu travailles à ta vie nouvelle.

*

 


 


28 octobre 2021

Avant de découvrir l'océan, tu marcheras longtemps au milieu du désert.

*

Et que les phrases me noient, et qu'elles pénètrent en moi.

*

Tu n'es qu'un orpailleur, tu tentes de faire fortune à l'aide de la grammaire.

*

 


 


27 octobre 2021

Tes souvenirs ne sont que d'immenses grandes vacances, ton passé c'est toujours l'été.

*

J'attends que les phrases tremblent toutes seules, que le texte vibre inexplicablement.

*

Tu écris cent livres fous, tu voyages dans cent pays, et finalement un seul mérite d'être lu.

*

 


 


26 octobre 2021

Je redresse les statues effondrées, je remets le monde à l'endroit.

*

Tu marches dans mille souterrains creusés sous les pieds des vivants.

*

La vraie lumière, celle des phrases, s'impose à tous, y compris moi.

*

 


 


25 octobre 2021

Depuis longtemps, tu as remis ta vie entre les phrases.

*

Il a suffi d'un seul auteur pour remplir l'océan.

*

Elles sont ton peuple, tu vis sans cesse au milieu d'elles, fabuleuses phrases.

*

 


 


24 octobre 2021

Je m'appuie sur la nuit, je la laisse protéger mon esprit et réparer mon corps.

*

Plus tu cours vite et mieux tu peux écrire, le temps gagné est converti en phrases.

*

Pas de répit, pas de temps mort, sans cesse tu pares aux attaques adverses.

*

 


 


23 octobre 2021

Comme certains arbres étranges qui s'élèvent de biais, tu ne pousses pas droit.

*

Je n'écoute même pas mon instinct, j'écoute la voix de mon futur.

*

L'entrain des mots te libère de toutes les entraves et te mène partout où tu veux aller.

*

 


 


22 octobre 2021

Aucun risque que jamais tu quittes ta route, sinon ce ne serait pas ta route.

*

Les souvenirs reviennent au moment précis où il est nécessaire qu'ils soient écrits.

*

Année après année, tu deviens un gratte-ciel de plus en plus haut.

*

 


 


21 octobre 2021

Par un grand mystère, tu es parvenu à mettre de ton côté le Temps.

*

Souviens-toi du principe général : ta vie est un jeu et tu peux rire de tout ce qui t'est arrivé.

*

Le ciel et ses nuages, l'océan et sa plage, voilà la forme du monde dans lequel tu existes vraiment.

*

 


 


20 octobre 2021

Tu emportes tes phrases partout avec toi, elles sont ton peuple et elles te suivent.

*

Tous les jours j'entretiens mon ciel, je préserve mon paradis.

*

Tu te crois perdu alors que tu t'es retrouvé, tu te crois seul alors que tu es puissamment soutenu.

*

 


 


19 octobre 2021

J'ai survécu grâce à mille exploits.

*

Comme chacun sait, la Tour Eiffel domine le ciel.

*

Par chance, les phrases des autres auteurs te soutiennent constamment.

*

 


 


18 octobre 2021

Tu es le dernier à ne pas trembler, d'où ton apparence bizarre au milieu du chaos.

*

Décris le plus précisément possible le lieu de tes rêves, puis fais-lui correspondre la réalité.

*

Ta destination ne change jamais, tu l'atteins, puis tu la quittes, puis tu la retrouves, aussi vite que tu veux.

*

 


 


17 octobre 2021

Les unes après les autres, tu traverses toutes les forêts possibles.

*

J'apprends à escalader le ciel, il y a encore tellement de mystères sur ma route.

*

Personne ne t'a vu, ou plus exactement ils ont fait comme s'ils ne te voyaient pas, de sorte que tu as pu écrire librement et être vraiment là.

*

 


 


16 octobre 2021

Tu as cinq siècles d'avance sur ton temps.

*

Tes ennemis ne dorment jamais, mais tu es plus patient qu'eux.

*

L'immense ciel est ta toile, choisis pour ton pinceau la couleur la plus juste.

*

 


 


15 octobre 2021

Parfois le temps joue pour toi, parfois le temps joue contre toi.

*

Quand c'est nécessaire, je me réfugie au centre du paradis.

*

Par chance, tu sais voir ce qui habituellement ne peut pas être vu.

*

 


 


14 octobre 2021

Emploie-toi à devenir ton propre dieu, le seul et unique dieu capable de renverser enfin ce monde.

*

Tu ne descends jamais assez profondément dans les phrases.

*

L'écoulement du temps est le grand maître, écoute-le toujours.

*

 


 


13 octobre 2021

La vérité te plonge en elle sans prévenir.

*

Tous les matins tu récites ta prière, tu déplies tes propres phrases.

*

Larguons les amarres, partons vers les îles lointaines, les heures heureuses qui ne prennent jamais fin.

*

 


 


12 octobre 2021

En écrivant, tu vas là où personne d'autre ne pouvait aller.

*

Je vis heureux au milieu des phrases, j'y suis protégé de tout.

*

Tu accomplis l'impossible, comme apprendre aisément à voler.

*

 


 


11 octobre 2021

Chaque chose à sa place et le monde est bouleversé, chaque mot à sa place et les phrases percent la pierre.

*

Toi seul disparaîtra derrière l'horizon, les autres sont des statues.

*

Tu cherches l'été partout et toujours.

*

 


 


10 octobre 2021

Souviens-toi que le faible l'emporte sur le fort et que le doux l'emporte sur le dur.

*

Tes journées ? vingt-deux heures à penser et deux heures à écrire.

*

Peu importe la route que tu choisis puisque c'est toi qui les a toutes tracées.

*

 


 


9 octobre 2021

Dieu merci, tu as ton propre paradis, là où personne ne vient te déranger.

*

Encore une fois, fais ton travail et ne t'occupe pas du monde extérieur.

*

Tu peux renverser le néant, c'est pourquoi tu es devenu une cible.

*

 


 


8 octobre 2021

Avec les années, j'ai appris à flotter, même dans les plus incroyables tempêtes.

*

Raconte tout ce que tu sais, raconte tout ce que tu vois, et le dénouement te sera favorable.

*

Je ne m'occupe pas des obstacles, je n'ai pas peur et j'ai en moi la plus grande confiance.

*

 


 


7 octobre 2021

En quelque sorte, les minutes écrivent pour toi, leur écoulement t'offre des milliers de mots.

*

Sans cesse tu dois te replier sur ton seul espoir, le futur plus lumineux.

*

Tes livres sont remplis de signaux de fumée qu'on oublie de déchiffrer.

*

 


 


6 octobre 2021

Tu glisses avec délice sur un chemin serpentant entre mille périls.

*

Rien ne peut arrêter la déferlante de tes phrases lorsqu'elles sont réunies.

*

Chacun continue sa route, tu continues la tienne, tu restes imperturbable.

*

 


 


5 octobre 2021

Quand tu écris, tu ne trembles pas.

*

Tu cherches la bonne pente, la voie ultra-rapide entre ton esprit et ta main, entre ton corps et la page.

*

Tu n'aspires plus qu'à une seule chose, devenir l'océan.

*

 


 


4 octobre 2021

Parce que le terrain n'a plus de secret pour toi, tu peux te permettre des choses interdites aux autres joueurs.

*

Dieu merci, personne ne te lit, donc on te laisse écrire en toute liberté.

*

Ton canot est amarré tout près, en une minute il est à l'eau et tu disparaîs avec le courant à la nuit tombée.

*

 


 


3 octobre 2021

Tu sembles agir contre toute logique, et pourtant tu suis exactement la voie.

*

Un escalier est apparu au milieu du ciel et il n'attend que toi.

*

Tu nages calmement au c½ur de l'océan depuis tellement longtemps, plus rien ne te perturbe.

*

 


 


2 octobre 2021

Tu retournes le ciel et tu le rends bleu pour toujours.

*

Jour et nuit tu vis avec les phrases, tu habites chez elles.

*

Ton voyage continue au c½ur des espaces sidéraux, mouvants et lumineux, colorés et inattendus.

*

 


 


1er octobre 2021

Attire le monde jusqu'à le faire disparaître en toi, et tu deviendras un nouveau monde.

*

Je vis dans un passé qui n'est autre que le futur.

*

Tu fends les eaux vertes sous le soleil éclatant, tu es à toi tout seul le grand canal.

*

 


 



   SUITE >>>>>





NOTES :

- Le Carnet existe depuis 2007. Il est en cours d'archivage.

- La partie 2014-2016 paraîtra dans un délai indéterminé sous forme de livre papier.